Mesures pratiques pour sécuriser l'avenir

Notre société doit impérativement changer ses valeurs.

La conscience et l'action responsable ne peuvent pas seulement être imposées «d'en haut». Pour de nouvelles conditions culturelles, politiques et économiques, la société a besoin d'initiateurs crédibles. Ce travail en vue d'un développement responsable devrait toutefois commencer chez chacun de manière individuelle!

Les suggestions suivantes, portant sur la vie de tous les jours, ont pour but d'améliorer les conditions de vie de la nature et de l'humanité et sont déjà pratiquées par beaucoup de personnes dans le monde. Vous y trouverez aussi quelques suggestions nouvelles. Tout le monde est invité à développer ici plus d'idées et à les réaliser.

 

1*Laissons-nous enthousiasmer par la nature et tous les phénomènes qui entretiennent la vie. Accompagnons cela par des pensées et des actions positives : cette ouverture d’esprit nous révèlera mille nouvelles possibilités d’engagement personnel dans la réalité…

2*Enrichissement social : cherchons le contact avec nos voisins et collègues, même dans des situations où cela nous demande un effort. Nous dépendrons peut-être bientôt davantage les uns des autres. Nous pouvons partager beaucoup (services, idées, voitures, etc…)  

3*Achetons moins, mais toujours avec le souci de nous procurer des produits sains, issus du commerce équitable et si possible local. Évitons les produits proposés par des grands producteurs cotés en bourse: leur seul intérêt est d'obtenir un profit maximal d'un marché financier fictif nuisible à la vie. Gardons à l’esprit qu’en tant que consommateur nous avons un pouvoir énorme! 

4*En Europe chaque citoyen dispose de 2500 à 3000 m2 de surface pour son alimentation. Rejoignons ou créons nous-mêmes un cercle de consommateurs, en lien direct avec des paysans: c’est une question de responsabilité et de sécurité alimentaire ! La production de céréales, fruits et légumes est préférable à la culture du maïs, liée à la surproduction laitière, et appauvrissant le sol en humus.

5* Ensemble libérons du terrain agricole de ses dettes et de la pression spéculative. Des „fermes culturelles“ pourraient être créées, qui proposent une pédagogie ouverte, des places de travail variées et créatives et bien plus encore ! Seul un sol équilibré et riche en humus peut être porteur de plantes, d’animaux, d’enfants et d’adultes en bonne santé et d’une économie saine.

6* Les enfants ont besoin d'être protégés de la "pollution moderne" (le monde électronique, la publicité, une consommation excessive...). Faisons participer nos enfants dès leur plus jeune âge à la vie pratique (travail à la ferme, jardinage, ateliers, etc...) et évitons de les exposer avant 10 ans à un enseignement trop intellectuel, rigidifiant. Leur créativité sera ainsi préservée pour s’adapter à un monde qui change de plus en plus vite.

7*Préférons des lieux de vie, de travail et d’activités sociales proches, accessibles à pied ou à vélo ! Cela réduit notre dépendance à la voiture, qui est un gaspillage d’énergie et pèse lourdement sur l’humanité et l’environnement.

8* Dans notre quartier ou à la ferme, organisons des fêtes pour jeunes et aînés! Remplaçons l'alcool et autres drogues par notre créativité! Surprendre par de nouvelles recettes, chanter, jouer du théâtre, faire de la musique, danser (et participer aux rangements...) sont des activités propices pour créer des liens.

9*Renforçons les liens dans le couple ou dans l’amitié en œuvrant pour des idéaux communs, menés à bien ensemble.

10*Nous utilisons plus de 50% de l’énergie inutilement! Une conscience plus attentive aux questions d’énergie et aux besoins de la nature peut changer bien des choses : avec un peu d’imagination, du soleil et les nouvelles technologies, nos maisons peuvent avoir un bilan énergétique neutre !

11*Privilégions une activité professionnelle socialement et écologiquement saine : cela peut, même en situation de crise, « FONDER L’AVENIR »… Profitons-en : nous avons encore la liberté d’une réorientation professionnelle…

12* Mettons un terme à la surconstruction de nos paysages ! Nos exigences d’espace sont-elles généralisables à tous ? Par exemple, si notre logement est trop grand, divisons-le : nos finances, notre vie sociale et l’écologie s’en porteront mieux.

13* Les enfants ont besoin de grands-parents ! Les personnes âgées ont leur expérience à partager, mais elles ont aussi parfois besoin d’aide : pas besoin de liens du sang pour créer des relations.

14*Les weekends et vacances peuvent être consacrés au jardinage, à la marche, à des séminaires, etc… L’avion, source de nuisances pour l’environnement, ne devrait être pris que si le gain culturel est manifeste – même pour les personnes habitant le lieu de destination…

15*Une diminution de la consommation de viande atténue la faim dans le monde. Nous importons des quantités considérables de viande et de fourrage animalier de pays pauvres où s’étendent les déserts agricoles.

16*Des réseaux sociaux et économiques peuvent être construits activement avec le voisinage et le cercle d’amis : nous augmenterons ainsi notre sécurité et diminuerons notre dépendance de l’état !

17*Le payement de prix corrects et traçables profite à tous les acteurs! Le „bon marché“ est souvent nuisible aux humains et à la nature. Dans une économie saine on travaille « l’un pour l’autre ». Les relations économiques peuvent être, par exemple, organisées en coopératives où chacun a son mot à dire : cela évite que les bénéfices soient simplement aspirés par des tiers.

18*Nous pouvons retirer notre argent aux spéculateurs improductifs et hostiles à la vie! La plupart des banques, assurances et caisses de pension font de la spéculation avec notre argent…

19*Nous pouvons investir dans des projets écologiques, comme l’agriculture biologique, l’adaptation  des maisons au standard Minergie, le développement de techniques durables, de projets sociaux, etc… N’en attendons pas des rendements en espèces : le vrai bénéfice sera un monde meilleur et plus sûr.

20*Prêter de l’argent dans le cadre privé crée de nouvelles possibilités et de la confiance ! Des amis du débiteur pourront se porter garants pour la sécurité. Pensons aussi aux banques alternatives.

21*Pour le futur, mon argent „travaille“ au mieux quand je l’offre ou le mets dans une fondation ! Des projets de formation et de culture, surtout pour la jeunesse, en lien avec la protection de la nature, garantissent un futur des plus productif ! On pourra investir dans le jardinage, les projets forestiers et agricoles, le théâtre, la musique, des formations sociales… Soutenir des projets partenaires dans les pays pauvres donne de l’espoir global pour le futur. 

22*L’utilisation de monnaie alternative , en parallèle avec l’argent officiel, renforce non seulement la conscience des relations et des ressources de voisinage, mais aussi l’économie locale et réelle! Et dans le cas d’une crise monétaire globale il existera déjà une solution de substitution éprouvée.

23*Ce n’est pas toujours facile de trouver des sources d‘information sûres et ouvertes sur l’avenir, mais elles existent ! Les médias de masse devront être évités ou utilisés avec beaucoup de sens critique, tant qu’ils prônent ouvertement ou insidieusement ce système de croissance destructeur au profit du monde de la finance, du lobby de l’économie et de la politique.

24*Ne nous fions pas seulement aux médias électroniques! Ils sont totalement sous contrôle, et leur usage crée des dépendances, consomme une énergie et des ressources gigantesques et cause des radiations dangereuses. Et ici aussi tout peut s’écrouler!

25*Par une vie consciente l’esprit, l‘âme et le corps peuvent se développer considérablement ! Devenons indépendants face à l’industrie pharmaceutique dominée par le gain et qui manipule tout (Qui, par exemple, crée régulièrement la panique d’une nouvelle maladie ?) Les méthodes de guérison alternatives jouissent d’une confiance croissante.

26*L’observation, l’écoute attentive et profonde, surtout dans la nature et les relations sociales,  élargissent énormément l’horizon! Pour dépasser des idées et opinions manipulées et sclérosées, il est utile de poser des questions profondes aux gens, au monde et surtout à soi-même! Ainsi de nouvelles « compréhensions » peuvent être trouvées.

27*Les exercices de concentration et de méditation renforcent la créativité pratique envers l’être humain et la nature - non pour planer, mais pour aller chercher le ciel et l’amener sur la terre !

28*Il faut d’urgence élever le niveau de culture générale! A beaucoup d’endroits pourront être organisés des groupes de discussion, de lecture, des conférences, des groupes de jardinage, de musique, de théâtre et autres. Au contraire des ressources naturelles, nos capacités humaines sont inépuisables !

29*La connexion avec d’autres groupes autour du monde et l’échange de « compréhension » et d’expériences peut apporter de nouvelles conditions de vie ! Dans les pays pauvres, les famines, la croissance démographique, les dégâts écologiques et la perte d’espoir pourront être surmontés grâce à de nouvelles formes de vie décentralisées, plus sociales et écologiques.

30*La force d’initiative positive de chacun, dans n’importe quel domaine, est nécessaire pour faire bouger « les masses » ou même le monde politique !

31*Pendant toutes ces activités, n’oublions pas la joie et l’amour envers l’être humain et la nature !

Si l'on appliquait les suggestions mentionnées ci-dessus au niveau de son quartier ou de son village, cela reviendrait à voir ces derniers comme un éco-système où chaque domaine serait lié aux autres, formant ainsi un tout cohérent, tel un organisme vivant. Utopique ? Beaucoup ont déjà commencé à mener ces changements dans leur quartier. Nous avons tous la capacité d'y arriver avec les compétences qui nous sont données.

Nous n'avons pas d'autre choix que de prendre des mesures, si nous ne voulons plus subir les conditions de vie chaotiques que la Finance grandissante et l'Etat cherchent à nous imposer!

Copies et distribution libres et souhaitées!     Plus d’info et programme: www.fonderlavenir.com